Grado de dificultad: 3 (Por el idioma).

Columnista: Roberto

Une nouvelle venant de France qui pose des questions technologiques moins locales qu’elles n’y paraissent.

Une attaque bizarre mais efficace

Attaque terroriste d’un nouveau genre …

La France vient d’être l’objet d’une attaque terroriste d’un nouveau genre. Dans la nuit du 26 au 27 avril, de façon concertée, les câbles optiques d’artères de grande capacité ont été sectionnés.

Sabotage de fibres optiques : « C’est une attaque d’une ampleur sans précédent », estime la Fédération française des Télécoms

Note : Les infrastructures mobiles furent aussi impactées, car elles partagent les mêmes câbles. C’est une reconnaissance de l’importance stratégique de l’infrastructure d’Internet.

Le trafic qui transite sur ces fibres se mesure en centaines de gigabit/s, voire en térabits/s.

Les opérateurs n’ont mis que 5 heures (un temps spectaculairement court) pour réparer les dommages.

Voilà une information rassurante pour les Français, qui ont montré une remarquable efficacité. C’est, en revanche, inquiétant quant à une nouvelle forme de terrorisme.

… Qui n’a pas beaucoup de sens

L’attaque, s’il est prouvé qu’elle était politiquement motivée, n’a pourtant pas beaucoup de sens :

  • Ceux qui pâtissent de ces actes terroristes sont les utilisateurs finaux, « des gens qui ne sont rien».
  • D’autre part, les artères principales des réseaux devraient, en principe, toujours être protégées par redondance.

… A moins (conjecture de TMN), que cette action n’ait été qu’un coup d’essai. L’attaque a visé tout un pays, ce qui sous-entend une longue préparation et des ressources.

La France a passé le test avec succès (tant mieux pour eux).

Des questions au niveau global

Cet incident majeur soulève plusieurs questions au niveau global :

  • Techniquement, les réseaux devraient toujours être redondants. Dans quelle proportion est-ce vrai ?
  • Les notions de coût et de rentabilité sont devenues prépondérantes. Une telle attaque est-elle prise en compte dans ce modèle ?
  • Problème résolu en France en 5 heures, bien pour eux ! Et dans d’autres pays ?
  • La simplicité des outils capables de détruire l’infrastructure pose (à nouveau) la question de sa fragilité. Surveillance, détection, qu’est-il actuellement prévu pour limiter l’impact d’une attaque de cette nature ?

Car les motifs sont bizarres. Dire que ce fut le fait d’illuminés (façon « Tarnac ») est un peu trop facile. Cela pourrait être beaucoup plus sérieux et plus global.

Attaque contre des câbles optiques

Parte 2
Header Kirabytes1