Grado de dificultad: 3 (Por el idioma).

Columnista: Roberto

Como lo estaba diciendo en un editorial anterior, hay noticias difícilmente evitables.

Actualidad tóxica y crisis civilizacional

Encontrar un enfoque correcto es lo difícil, sobre todo cuando las noticias son tóxicas.

En el presente caso, siendo la expresión “grand remplacement” de origen francés, el presente artículo será en este idioma.

Le « grand remplacement » inventé

Le grand remplacement, notion nauséabonde

Il y a une notion nauséabonde dont il nous faut parler, parce qu’elle fait la une des journaux.

La « théorie du grand remplacement » est une expression inventée par Renaud Camus, un idéologiste (d’extrême droite).

Une précision s’impose, cependant. Le mot « théorie » fait penser à quelque chose de scientifique et fondé.

Or, nous parlons ici de théorie de la conspiration, une tactique réactionnaire totalement opposée à la science.

Ce concept fumeux vient de revenir au premier plan à cause d’une récente tuerie aux États-Unis.

A Buffalo, un militant néonazi d’extrême droite vient d’assassiner 10 personnes. Il s’est justifié en brandissant une forme américaine du « grand remplacement » :

Fox News suddenly goes quiet on ‘great replacement’ theory after Buffalo shooting

Outrage contreproductif

Cette « théorie » prétend que la population européenne serait en cours de remplacement par des immigrants « non blancs ».

Et c’est à peu près tout ce que contient cette illusion. La version américaine ajoute que ce remplacement serait secrètement mené par des élites juives …

face-with-rolling-eyes Emoji

C’est pourquoi beaucoup, ces temps-derniers, se sentent obligés d’écrire pour démolir cette prétention … Et c’est maladroit car cela permet à une ânerie de perdurer.

La solitude, un vrai problème

Parlons plutôt des gens

Plutôt que d’ajouter un commentaire similaire, j’ai envie de parler de ceux qui y croient.

J’ai en mémoire plusieurs cas de jeunes gens impliqués dans des groupes « d’extrême droite ».

Note, au passage : « Extrême droite » est une expression élégante pour éviter de dire « Néonazi ».

Il y eu en particulier ce jeune collègue qui dessinait les circuits imprimés de mes designs électroniques.

Imaginez ma surprise quand j’ai vu un casque nazi et un svastika sur une photo de son appartement … Ce jeune homme a cessé de militer lorsqu’il s’est marié.

Je me souviens aussi de la fois où je suis allé travailler une semaine aux États-Unis (Chicago, Illinois). La première chose qui m’a frappé était la solitude quasiment palpable qui m’entourait.

C’est la même solitude que je perçois dans toutes les nouvelles qui viennent de là-bas.

Notre civilisation d’égoïstes

Il n’est pas surprenant que « le grand remplacement » soit aussi populaire (aux USA et ailleurs). Les personnes qui y croient (ou, plus exactement, veulent y croire) sont désespérément seules.

Voyez, par exemple, le cas des « Incels » (je ne savais même pas que ça existait) :

What are incels? And should we consider their ideology an extremist one related to the far-right?

Ce cas n’est qu’une des facettes d’un même problème, celui de notre civilisation d’égoïstes.

« Aller de l’avant » en abandonnant les gens nous a amené à ça et ne nous mènera nulle part … Je propose que nous commencions par-là.

Grand remplacement ou grande solitude ?

Part 1
Header Kirabytes1