Grado de dificultad: 3 (Por el idioma)

Columnista: Roberto

Una nueva serie de Netflix recibe un homenaje en francés de parte de TMN.

Une histoire française

Maurice Leblanc ne fut pas, de son vivant, considéré un grand écrivain. A son époque, le ton grandiloquent était préféré à son style simple et direct.

Et pourtant, sa bibliographie est abondante. Mais sa célébrité, il la doit à a un seul personnage, qu’il a décrit jusqu’à sa mort, en 1941.

Arsène Lupin, « Gentleman cambrioleur », voleur insaisissable et sympathique, a inspiré une multitude d’écrivains, de France et d’ailleurs.

Et aussi le cinéma français, cette communauté habituellement hermétique au monde extérieur (et au monde tout court).

Il y a cependant, de temps en temps, des exceptions. C’est le cas de la série « Lupin, dans l’ombre d’Arsène » qu’étrenne Netflix depuis janvier 2021.

Trailer disponible sur le canal YouTube de Netflix

Arsène Lupin, un mystère littéraire

La marque du Gentleman cambrioleur

Comment la série a-t-elle réussi l’exploit de devenir un des succès de la plateforme de streaming ?

Principalement, c’est un mystère… A ceci près que les mystères sont la marque du Gentleman Cambrioleur, justement.

Dans cette production, qui prend toute sa dimension en langue française, le mystère est toujours présent.

L’intrigue nous fait croire que le héros (c’est un héros) est parfois en danger. Or, Lupin se sort de toutes les situations, surtout lorsqu’elles semblent désespérées.

C’est bel et bien l’univers de Lupin qui nous est décrit.

Mais cette histoire ne fonctionnerait pas si l’acteur central ne nous y faisait pas croire.

Et là, Omar Si nous bluffe complètement.

Lupin - Omar Sy au festival de Berlin (2020) - Origine Wikipedia

Arsène ou Assane, toujours Lupin

Comme le dit son personnage à un moment :

« Vous me voyez mais vous ne me regardez pas »

Et cela, c’est l’essence même de Lupin. Il y a un instant de doute et d’incrédulité au début :

Dans la France raciste de la première moitié du XXème siècle, Arsène Lupin aurait été plus …

« Plus quoi ? » Dit aussi Omar au cours de la série, provocant des « rattrapages aux branches ».

En revanche, pour l’acteur, aucun rattrapage n’est nécessaire. Il s’approprie le personnage avec finesse.

Après cinq épisodes (c’est court !) de « Lupin » en « binje », j’ai compris son succès. Arsène Lupin n’est ni une époque ni … « Ni quoi ? ». C’est une forme de narration, celle de Maurice Leblanc.

Elle est bien notable dans la série, et Omar Si en est un héritier respectueux et… « Et quoi ? » « Charismatique » est le mot que je cherchais.

En un clin d’œil, Arsène est devenu « Assane ».

« Lupin, dans l’ombre d’Arsène », sur Netflix, est évidemment une recommandation de TMN.

L’héritier de « Lupin » s’appelle Assane

Parte 2
Header Kirabytes1